Ensemble pour une gestion durable des côtes du Saint-Laurent

Rimouski, le 18 janvier 2017

Le comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire salue la Chaire de recherche en géoscience côtière de l’UQAR pour l’obtention récente d’une subvention de 3,5 millions de dollars pour poursuivre leurs travaux sur la résilience côtière face aux aléas côtiers. Cette annonce était attendue depuis des années dans le milieu et nous sommes heureux de l’aide offerte aux municipalités de l’Est du Québec afin de mieux prévenir les risques associés à l’érosion et la submersion côtière.

 

Les débordements côtiers des dernières semaines nous rappellent notre vulnérabilité face au Saint-Laurent. Nous sommes cependant heureux de constater que le discours régional évolue. Rappelons que suite à la tempête du 6 décembre 2010, la méconnaissance de plusieurs sur cet enjeu, ont engendrés un cortège de projets d’enrochements dans tout l’Est du Québec au détriment de nos plages.

 

Dans cette optique, nous rappelons aux citoyens et municipalités que le comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire œuvre déjà depuis de nombreuses années dans le dossier de l’érosion et de la submersion des berges. Plusieurs projets de restauration côtière ont été menés avec succès à Grand -Métis, Sainte-Flavie, Rivière-Ouelle, Rimouski et Notre-Dame-du-Portage. Le comité ZIP coordonne également les travaux de la Table de Concertation Régionale du sud de l’estuaire moyen dont l’un des objectifs consiste à élaborer un plan d’actions, avec les acteurs régionaux, ciblant les risques côtiers et autres enjeux liés au fleuve.

 

Nous invitons la population à adopter de bonnes pratiques dans leur intervention en bord de mer, notamment par l’utilisation d’une flore adéquate pour atténuer l’érosion de leurs terrains. D’ailleurs, un guide de restauration et d’aménagement du littoral conçu à cette fin est disponible gratuitement au siège social du comité ZIP à Rimouski ou en ligne.

 

Il n’existe pas de technique infaillible pour contrer les phénomènes d’érosion et de submersion côtière. Cependant, de plus en plus d’études confirment qu’un littoral naturel et en santé s’adaptera aux soubresauts de la mer et pourra se régénérer suite à une tempête, et ce, pour une fraction du prix!

 

Pour plus d’informations, contactez : Françoise Bruaux, directrice du comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire au 418-722-8833.

 

-30-

Guide de bonnes pratiques de restauration et d’aménagement du littoral au Bas-Saint-Laurent.