Gestion Intégrée du Saint-Laurent

Depuis sa fondation et des les premiers travaux du comité ZIP, la gestion intégrée fait partie intégrante de tous ses travaux. Voici quelques exemples de travaux initié depuis 2003 sur le territoire. Tous les documenst relatifs à ces dossiers sont disponibles sur demande.

Gestion Intégrée des îles habitées de l’estuaire – Phase I

Le projet, en 2003, visait à réunir les intervenants liés au milieu insulaire des îles habitées de l’estuaire du Saint-Laurent soit l’Île-Verte, l’Isle-aux-Grues pour le territoire du comité ZIP et l’Isle-aux-Coudres afin de mettre en œuvre la gestion intégrée de leur milieu. Dans le cadre de ce projet un inventaire exhaustif des connaissances liées à ces milieux fut réalisé ainsi qu’un atlas cartographique de chaque île. Des rencontres avec la population et les intervenants locaux ont permis de dresser un portrait complet de ce milieu insulaire en vue de créer des comités côtiers et des plans de gestion intégrée de chacune des îles.

 

Gestion intégrée des îles habitées de l’estuaire – Phase II: Plan de gestion intégrée de l’Isle-aux-Coudres

Ce projet vise à concevoir un plan de gestion intégrée de l’Isle-aux-Coudres avec le comité côtier de l’Isle-aux-Coudres fondé en 2005 lors de la phase I du projet. De multiples rencontres avec le comité côtier de l’île ont permis d’élaborer un plan de gestion complet avec un plan d’action à mettre en oeuvre dans les prochaines années.

L’arrimage du comité ZIP et de l’OBAKIR pour la gestion intégrée de la zone côtière du Kamouraska

Dès 2007, la MRC de Kamouraska s’intéresse aux travaux du comité ZIP en gestion intégrée et initie un projet unique au Québec. Le programme Interactions Communautaires permet de financer la première partie des travaux en réalisant un ouvrage complet intitulé: Des rivières à la mer: Vers la gestion intégrée de la zone côtière du Kamouraska.

Puis grâce au soutien financier du MDDEFP, le projet implique désormais l’arrimage avec un organisme de bassin versant qui voit le jour sur le territoire. Des rencontres tenues à l’hiver 2011 ont permis à la communauté de donner leurs préoccupations pour ce territoire côtier qui s’étend sur 11 municipalités. Dix enjeux ont résulté de ces rencontres, dont la conservation des milieux naturels, la qualité de l’eau, les risques côtiers, ou encore la mise en valeur du territoire côtier. Deux groupes de travail se sont aussi formés. L’un sur l’adaptation des communautés côtières face aux risques côtiers, dont les préoccupations se sont portées entre autres sur la sécurité des populations côtières, l’éducation, les différentes réglementations et la concertation entre les acteurs. Le second s’est intéressé à la mise en valeur du patrimoine culturel et naturel du territoire.

Vers l’avenir

Novembre 2012, lancement du nouveau Plan d’Action Saint-Laurent et de la gestion intégrée du Saint-Laurent à l’échelle du Québec. Le MDDEFP veut créer 12 tables de concertation Régionales (TCR) pour assurer la gestion intégrée sur l’ensemble du Saint-Laurent. Soutenu par un financement annuel, les travaux du comité ZIP peuvent se poursuivre dans l’estuaire. Pour plus d’informations, veuillez consulter la section sur la TCR de l’estuaire moyen.